Quelle assurance faut-il pour la conduite accompagnée ?

Assurance

Finance

Juridique

Contact

La conduite accompagnée est la solution destinée aux jeunes souhaitant avoir une première expérience réussie de la conduite. Ils se font assister par un adulte ayant le permis.

Ouverte aux personnes mineures, la formule ne se limite pas à avoir un accompagnateur durant les heures d’apprentissage. Il est impératif de penser à l’assurance adaptée à cette formule.

L’assurance pour la conduite accompagnée

La conduite accompagnée se traduit par des séances d’apprentissage de conduite en condition réelle. Toutefois, le jeune conducteur doit effectuer au moins 20 heures de cours de conduite auprès d’une auto-école avant de pouvoir accéder à cette formule. Par ailleurs, il est également obligatoire que l’assureur soit informé avant d’entreprendre un apprentissage en conduite accompagnée.

Cette information est accompagnée d’une demande d’extension de garantie auprès de la compagnie d’assurance. Cette police est nécessaire afin d’offrir une protection optimale aux apprentis conducteurs si jamais ces derniers sont victimes d’accidents. De l’avis de nombreux assureurs, il est judicieux de faire la demande dès la formation initiale.

conduite accompagnee assurance

Concrètement, la demande d’extension de garantie doit être faite par la voie d’une lettre recommandée avec accusé de réception. La compagnie d’assurance dispose d’un délai de 10 jours pour formuler sa réponse. La plupart des assureurs sont favorables à ce type de demande même si l’apprenti est encore mineur.

Lorsque la compagnie d’assurance accepte la demande, elle va envoyer à l’assuré un contrat mentionnant l’identité de l’apprenti.

L’assurance pour les conducteurs accompagnés

Une fois que l’extension de garantie est activée, l’apprenti et l’accompagnateur vont profiter de la même couverture. Aux yeux des assureurs, l’élève est sous la responsabilité du superviseur. Par conséquent, les amendes liées à un délit ou un accident durant la conduite accompagnée sont à la charge du conducteur principal. Il est judicieux dans ce cas que la personne responsable de la surveillance veille à ce que son apprenti n’enfreigne pas les règles.

Il arrive que l’assureur refuse d’accorder une extension de garantie. Dans ce cas, le propriétaire du véhicule utilisé pour la conduite accompagnée doit souscrire une nouvelle assurance. Outre la garantie responsabilité civile, il est indispensable que celle-ci offre les meilleures garanties répondant à la situation.

Les règles pour être pleinement assurés

Diverses règles doivent être respectées par le tuteur durant les séances de conduite accompagnée. Ce, afin que lui et son élève puissent être protégés et assurés durant la formation. Par conséquent, l’accompagnateur doit :

  • Avoir un permis datant au moins 5 ans : cela permet à l’apprenti de profiter de l’expérience de son professeur durant les séances de conduite.
  • Présenter tous les documents à la compagnie d’assurance : toute demande d’extension de garantie nécessite la présentation d’une attestation de formation initiale de l’apprenti. Il faut également fournir un contrat d’auto-école.

Pour rappel, un jeune conducteur ne peut pas prétendre à une conduite accompagnée et se présenter à l’examen avant de :

  • Réussir l’examen du Code de la route,
  • Suivre une formation de conduite de 20 heures minimum auprès d’une auto-école agréée

Il est préférable d’apprendre à conduire auprès d’une auto-école en ligne avant une conduite accompagnée. Une école en ligne se démarque pour les multitudes d’avantages qu’elle offre. Cette dernière est plus abordable, plus accessible, etc.

Le refus à une demande d’extension de garantie

Lors d’une demande d’extension de garantie, l’accompagnateur n’est pas l’abri d’un refus. Plusieurs raisons peuvent inciter les assureurs à ne pas donner des suites favorables aux requêtes du superviseur. En général, le refus est dû aux délits passés de ce dernier. Il arrive également que ce soit en raison du risque trop élevé que représente le jeune apprenti. Pour certaines compagnies, les jeunes conducteurs ont un manque de vigilance et d’expérience.

Remarque : Vous jugez que les motifs de refus présentés par l’assureur à votre demande d’extension de garantie ne sont pas fondés ? Vous pouvez entamer des actions en justice pour obtenir gain de cause.

De nombreux jeunes conducteurs favorisent la conduite accompagnée en vue de décrocher un permis de conduire. Grâce à l’apprentissage anticipé, ils gagnent l’expérience nécessaire dans leur vie de conducteur. Car il est important d’acquérir au plus tôt les bons réflexes, comme savoir quand réaliser son contrôle technique par exemple.

Articles Associés

Assurance de prêt senior

L’assurance de prêt, c’est un vrai casse-tête… et quand on prend de l’âge, c’est souvent encore pire ! Pour éviter de devoir payer des traites trop importantes, ou même de devoir renoncer à votre...

Assurance prêt immobilier : quelles conséquences pour une fausse déclaration ?

Il va de soi qu’une fausse déclaration sur une assurance prêt immobilier peut engendrer des conséquences pour le fraudeur.   Les sanctions encourues peuvent être relativement conséquentes....

Contrôle technique véhicule

Le respect de la périodicité du contrôle technique (CT) est primordial pour garantir la sécurité routière. Cependant, il faut savoir que les types de contrôles et leur fréquence est variable en...

Zoom sur la protection sociale des salariés des cabinets d’avocats

Depuis plus de 60 ans, Kerialis veille à ce que les professionnels du droit et les salariés des cabinets d’avocats perçoivent une meilleure protection sociale. L’entreprise est ainsi spécialisée...

Assurance : importance, type et avantages

Vous le savez, notre vie et nos biens sont entourés d’un risque constant qui émane des imprévus de la vie. Ces risques peuvent entraîner des pertes financières. Dans ce cas de figure, une assurance...